Point info Haute Montagne Juillet 2019

phone+33(0)4.50.53.22.08
menu

Actualités et événements

Point info Haute Montagne Juillet 2019Posté le 12/07/2019 dans Actualité

Les étés se suivent et se ressemblent...
Une fois n'est pas coutume, de fortes chaleurs sont venues impacter la haute montagne à la fin du mois de juin.

En quelques jours, nous sommes passés de bonnes conditions de printemps/début d'été à des conditions "délicates", proches de celles que l'on peut observer en fin de saison. Sont notamment concernés les itinéraires mixtes (faces/couloirs) ainsi que certaines arêtes rocheuses et mixtes.


A l'heure actuelle, c'est déjà fini pour les célèbres couloirs Couturier et Whymper à l'aiguille Verte ou l'éperon Migot à l’aiguille du Chardonnet qui sont déjà passés en "éternage" ...! On ne parle même pas des versants nord (bassin d'Argentière, aiguille du Midi, tour Ronde, Lex Blanche...).


Des secteurs ont déjà été affectés par des chutes de pierres (Triangle du Tacul, accès à la Dent du Géant et aux arêtes de Rochefort, tour Ronde, couloir du Goûter...), d'autres inquiètent les scientifiques et les professionnels de la montagne.


De nombreuses courses classiques ne se présentent pas vraiment dans des conditions optimales, alors que nous ne sommes que début juillet : arête Forbes, Midi-Plan, accès arêtes de Rochefort / dent du Géant, traversée des aiguilles du Diable, arête Kuffner, voie normale du Mont Blanc par l'aiguille du Goûter, voie normale des Grandes Jorasses, arête Innominata, et même l'arête des Cosmiques...et certainement bien d'autres endroits dont nous n'avons pas de nouvelles. Ces "classiques" ne correspondent plus vraiment, voire parfois plus du tout, à leur description topo d'origine. 


Des conditions donc délicates parfois mauvaises, qui évoluent rapidement. Les retours de courses des pratiquants et des professionnels ne sont pourtant pas si mauvais ou alarmistes. Sommes-nous en train de banaliser une situation devenue malheureusement "normale" ?


Le monde de la montagne (scientifiques, professionnels) se questionne. La Chamoniarde aussi. Diffuser des informations fiables et factuelles est un enjeu primordial mais délicat dans notre rôle de prévention auprès des pratiquants.


Une chose est sûre, chacun doit adapter sa pratique aux conditions de la montagne.


Heureusement la pratique de l'alpinisme est encore envisageable en choisissant bien ses secteurs, le moment et en se renseignant plus que jamais sur les conditions des courses envisagées !!!